Le perroquet bleu - Rêve ta vie

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . pour partager avec vous . . . . . . . .

17 avril 2006

Bleu comme le vin

Passe le temps béni de ma jeunesse,Pour oublier je me verse du vin.Il est amer ? C’est ainsi qu’il me plaît,Cette amertume est le goût de ma vie. Omar Khayyan
Posté par Asterie à 08:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

13 avril 2006

Bleu étoile

Marcher la tête dans les étoiles Durant la nuit de l’âme, le voyageur ne s’égare jamais, son cœur se fait l’héritier des étoiles. Kamal Ben Hameda
Posté par Asterie à 09:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 avril 2006

Bleu innocence

Envie de bleu lumineux, envie de gaîtéTous les matins je fais mon tour de blog et j’y lis de belles choses mais en ce moment beaucoup de choses dures et tristes. Je suis un peu surdosé et il me faut autre chose, de la légèreté, des sourires, de la bonne humeur, de l’innocence. L’innocence L'état d'innocence...C'est lorsqu'on est vulnérable; sans défenses contre ce qui vient.Simplement parce qu'on a rien prévu de ce qu'il adviendrait du moment présent.Aucun préjugé ni scénario en tête face à ce qui arrive. Chaque... [Lire la suite]
Posté par Asterie à 08:25 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
06 avril 2006

Vivre ensemble

Et puis, qu’est ce que ça veut dire différents ? C’est de la foutaise ton histoire de torchons et de serviettes… Ce qui empêche les gus de vivre ensemble, c’est leur connerie, pas leurs différences.Anna Gavalda (Ensemble c’est tout) Cela m’a donné d’en savoir plus sur cette personne et sur les conseils avisés de Coumarine je me suis procuré un recueil de nouvelles " Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part ", je me régale :)
Posté par Asterie à 08:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 avril 2006

La fièvre

Where I live by Tsheva Mes relectures (suite) Un bouquin qui avait beaucoup marqué mon adolescence ‘La Fièvre de JMG Le Cléziot, un recueil de nouvelles assez délirantes, fièvre oblige.Un extrait, d’une petite nouvelle que j’aime bien : Arrière" Le train roule pour moi tout seul ans la nuit et les vitres tremblent et cognent. La vitesse a pénétré sans doute chaque roue, chaque plaque d’acier crasseux, et tout vibre éperdument. Je bouge et vibre aussi, quelque part au fond de mon corps, et la vibration remonte l’édifice de... [Lire la suite]
Posté par Asterie à 10:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 avril 2006

Découverte

Zorro est arrivé…Sur mon blog, par un commentaire. Moi qui suis curieux j’ai bien sûr chercher à savoir qui était ce vengeur masqué qui m’avait visité. En suivant le lien je suis arrivé sur un site consacré à un artiste que je connaissais très peu et j’ai bien entendu commencé à farfouiller, à lire à écouter.Du bonheur, de la réalité, de la poésie, un croisement entre Bernard Lavilliers et Léo Ferré, un mec qui dit des trucs et qui les dit bien. Faites comme moi programmez une visite à la fnac où ailleurs pour acheter un de ses... [Lire la suite]
Posté par Asterie à 09:42 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

21 mars 2006

Ils cassent le monde

Ils cassent le mondeEn petits morceauxIls cassent le mondeA coups de marteauMais ça m’est égalCa m’est bien égalIl en reste assez pour moiIl en reste assezIl suffit que j’aimeUne plume bleue... Boris Vian (Ils cassent le monde)
Posté par Asterie à 21:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
18 mars 2006

L’attrape-cœurs

l attrape coeur by Yvelise holopherne "Je me représente tous ces petits mômes qui jouent à je ne sais quoi dans le grand champ de seigle et tout. Des milliers de petits mômes et personne avec eux je veux dire pas de grande personne - rien que moi. Et moi je suis planté au bord d’une saleté de falaise. Ce que j’ai à faire c’est attraper s’ils s’approchent trop près du bord. Je veux dire s’ils courent sans regarder où ils vont, moi je rapplique et je les attrape. C’est ce que je ferais toute la journée. Je serais juste... [Lire la suite]
Posté par Asterie à 10:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 mars 2006

Le syndrome du scaphandrier

Pour me changer la tête après ‘Voyage au bout de la nuit’ j’ai plongé dans l’univers décalé de Serge Brussolo qui se situe quelque part entre le fantastique et la SF.Un petit bouquin, ‘Le syndrome du scaphandrier’ raconte l’histoire d’un chasseur de rêves, qui s’enfonce au cœur de son sommeil pour en ramener des ectoplasmes que se disputent des collectionneurs. Ces objets contiennent un rêve qui influe sur son environnement terrestre… Il préfère bien sûr l’univers de ses rêves où il retrouve son amante Nadia, une femme fatale qui... [Lire la suite]
Posté par Asterie à 20:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 mars 2006

Les mains d'Elsa

J'ai toujours adoré ce poème je le trouve très beau. Donne-moi tes mains pour l'inquiétudeDonne-moi tes mains dont j'ai tant rêvéDont j'ai tant rêvé dans ma solitudeDonne-moi te mains que je sois sauvé Lorsque je les prends à mon pauvre piègeDe paume et de peur de hâte et d'émoiLorsque je les prends comme une eau de neigeQui fond de partout dans mes main à moi Sauras-tu jamais ce qui me traverseCe qui me bouleverse et qui m'envahitSauras-tu jamais ce qui me transperceCe que j'ai trahi quand j'ai tressailli ... [Lire la suite]
Posté par Asterie à 20:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]