Le perroquet bleu - Rêve ta vie

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . pour partager avec vous . . . . . . . .

12 février 2008

De tout et de rien

D’abord une image parce que je la trouve jolie, que j’aime beaucoup les personnages avec leurs grands yeux  et que surtout le masque me rappelle celui qui était dans une niche devant moi dans le restaurant Thaï ou j’ai passé un excellent moment avec une amie il n’y a pas longtemps.by *Enzia FarrelEnsuite une citation qui  est dans l’air du temps, enfin dans le mien et celui de quelques unes de mes amies avec qui nous conversons sur ce thème::« Un voyageur de mille lieux commence toujours par un premier pas » Lao Tseu... [Lire la suite]
Posté par Asterie à 22:10 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

08 février 2008

Boulet

Le plus difficile quand on a pour idéal une certaine idée de la liberté et bien d’arriver à se débarrasser de tous les boulets que la vie a accrochés à nos chaînes.Je crois que le plus important est de regarder toujours devant, de faire autant que possible ses propres choix tranquillement, sereinement mais avec volonté.Vaincre la peur de l’inconnu est sûrement la chose la plus difficile pour progresser sur cette voie, mais par expérience je sais que ce premier pas est le plus enrichissant et surtout il rend plus facile le... [Lire la suite]
Posté par Asterie à 21:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
06 février 2008

Curiosité

Un nouveau  regard pour l’album dont vous trouverez le lien dans la colonne de droite.C’est un détail d’un tableau d'Heinrich Campenonk qui est exposé au Musée d’Art Moderne de Bruxelles. Un regard bleu comme la profondeur de la mer ou l’immensité du ciel, un regard curieux.Je me reconnais dans ce regard et dans cette curiosité insatiable, c’est l’élément moteur de ma vie. Je crois que cela explique mon coté décalé de nomade solitaire, ça va bien avec l’idée que je me fais de la liberté.Pour accompagner ces... [Lire la suite]
Posté par Asterie à 21:32 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
04 février 2008

Cheval

Bizarre ce cheval chinois, mais je l’aime bien. Je ne suis pas très branché sur l’astrologie quelle soit chinoise ou pas. C’est cependant assez amusant et adaptable à peu près à tout, chacun y trouve un peu son compte.J'ai toujours été très méfiant devant l’étendue et l’infinie variété de tous ces trucs et machins destinés à nous rassurer et surtout à nous faire croire que nous ne sommes pas maîtres de notre destin. Je les range dans la même boite que les religions qui veulent régir notre vie.Je ne suis et ne veux pas être le... [Lire la suite]
Posté par Asterie à 06:23 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
02 février 2008

Hypocrisie et sagesse

Certaines personnes on des listes bien remplies des choses que devraient faire les autres. Et moi je ne supporte pas qu’on me le dise. Je ne parle pas ici de l’amitié, mais des relations sociales. Je hais le socialement correct (le politiquement correct aussi), c’est à dire les relations hypocrites  basées sur le paraître  . Ce qui l’intéresse c’est l’être, ce qu’il y a dans le cœur des gens, derrière le masque. By François BenvenisteJ’ai beaucoup de mal à faire semblant et plus je vieillis plus cela m’est... [Lire la suite]
Posté par Asterie à 11:13 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
31 janvier 2008

Mysteriosa

Mystérieux regard pour l’album (colonne de droite) peint par le peintre belge Jean Delville."Parfois le destin ressemble à une tempête de sable qui se déplace sans cesse. Tu modifies ton allure pour lui échapper. Mais la tempête modifie aussi la sienne. Tu changes à nouveau le rythme de ta marche et la tempête, et la tempête change son rythme elle aussi. C’est sans fin, cela se répète un nombre incalculable de fois, comme une danse macabre avec le dieu de la Mort, juste avant l’aube. Pourquoi ? Parce que cette tempête n’est pas... [Lire la suite]
Posté par Asterie à 09:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

29 janvier 2008

C'est où le début?

Dans le genre, je pense donc je me pose des questions intéressantes, (si si), il en est une qui m’a toujours accompagnée, c’est celle du début.Le grand début, le notre à tel point que je finis par me demander s’il existe vraiment.Dit simplement c’est le choix de la primauté entre l’œuf et la poule ( et éventuellement du coq) Dit un peu plus intelligemment avec un air suffisant : « comme l’a dit Hegel : Ce qui commence est déjà, et pourtant tout aussi bien il n’est pas encore ». Rassurez vous je ne vais... [Lire la suite]
Posté par Asterie à 06:57 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
23 janvier 2008

Partage des eaux

Ligne de partage des eaux, drôle d’expression qui signifie qu’il est des endroits ou la goutte d’eau à le choix de la direction pour s’écouler.Par exemple une goutte qui arrive dans l’Est de la France peut aller rejoindre ses sœurs dans la mer du Nord par le Rhin ou aller se faire dorer en  Méditerranée en empruntant  le Doubs, la Saône et le Rhône. Intéressant non ? On peut donc légitimement se poser des tas de questions, par exemple la goutte a-t-elle vraiment le choix ?Parce que il faut bien qu’elle... [Lire la suite]
Posté par Asterie à 08:54 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
21 janvier 2008

Loetitia Pillault

Une femme en rouge pour aller faire la coquette avec ses amies de l’album dont vous trouverez le lien dans la colonne de droite. C’est un tableau de Loetitia Pillault, que j’ai découverte en cliquant sur un lien chez l’ami Dourvac’h, et je vous invite à en faire autant.La galerie ‘Petits Formats’ est de celle dont on ne sort plus quand on a pris la peine d’y entrer. Cela se passe ici Pour accompagner votre visite laissez-vous porter par la voix de Janis Joplin qui chante « Little Girl Blue »
Posté par Asterie à 08:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 janvier 2008

Screaming : Cri du drogué

Le cri du drogué, le cri de Philip K Dick dans son roman « Substance mort », considéré par certains critiques comme son livre le plus abouti. C’est pour moi le bouquin qui décrit le mieux l’univers des toxicos. « Je voulais coucher sur le papier le souvenir des gens que j'y avais connus. J'ai écrit ce livre pour conserver ce souvenir et pour dénoncer la drogue, car je l'avais vue tuer tant de gens. » P. K . Dirk. Il va aller hurler sa souffrance avec les autres dans l’album ‘Cri’ dont le lien se trouve dans la colonne de... [Lire la suite]
Posté par Asterie à 07:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]